Mageia à « Planète numérique » de la Fête de l’Huma.

Magnux77 nous représentait, avec Daniel. Voici ses impressions.

« C’était chaud, dans tous les sens du terme, une véritable kermesse, du bruit partout et un soleil radieux. Avec Daniel, on a installé les T-shirts, les stylos, les clés USB, 2 portables normaux pour démonstration de Mageia, une antiquité de 2002 sous Mageia pour montrer que si ça ne tourne plus sous Windows, ça peut tourner sous Mageia, et un écran 24 pouces pour une présentation LibreOffice Impress de Mageia en boucle sur Raspberry-Pi. Notre stand était à coté de La Mouette et l’Autre Net. Derrière nous, l’April, Framasoft, Les Ordis Libres.
Et de l’autre côté de l’allée, Patrick et Emmabuntüs et plus loin les FabLabs. Une foule extrêmement sympathique et variée, ouverte, heureuse d’être là, ou pour la musique ou pour les idées.

Certes, beaucoup passent sans même nous voir bien sûr, il y a tellement de choses à voir, à lire ou à entendre, voire à déguster. Mais ceux qui s’arrêtent et s’interrogent sont- déjà acquis à l’idée que les GAFAM ne leur veulent pas que du bien. Une scène parmi d’autres :
Madame et Monsieur, ils se tiennent l’un l’autre pour se soutenir dans l’adversité, regardent un peu tous les stands mais n’accrochent vraiment à rien. Ils se parlent, hésitent, recommencent à butiner du regard, sont sur le point de s’en aller, défaits, quand, soudain, Madame s’énerve, se plante et dit un peu plus fort :
« — Mais j’ai quand même envie de savoir !
— Savoir quoi, Madame ?
— Ben, l’informatique ça me … ça me fait ch### (avec un grand sourire). Mais j’ai acheté une paire de chaussures sur internet et maintenant j’ai de la pub pour des chaussures partout, sur mon écran, dans mes messages. Et ça me fait encore plus ch### (plus de sourire).
Alors je voudrais savoir pourquoi, comment ça se fait ».

Après une petite discussion, ils ne semblaient quand même pas prêts à aborder Mageia alors j’ai choisi de les emmener chez nos amis de Framasoft afin qu’ils puissent commencer à se défendre des GAFAM.

Mais pour nombre de ceux qui étaient sensibles à nos arguments, et susceptibles de passer à Mageia, l’obstacle était l’installation avec sauvegarde et partitionnement. Nous avons bien sûr laissé nos mails, la référence de MLO, les GUL mais c’est insuffisant bien sûr… À tous ceux avec qui nous avons échangé, n’hésitez pas à nous recontacter pour de l’aide, pour avoir une idée de comment s’y prendre ou trouver de l’aide dans votre région de France.
– dtux à Lyon dans sa boutique Libre PC
– magnux77 pour l’est parisien sur le forum francophone MageiaLinux-Online (MLO) »

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.