Fosdem 2018 – et petite chronique

Avant que nous partions au FOSDEM, une importante mise à jour nous est parvenue dans les dernière heures, ceci fait suite à l’explication de tmb de la dernière chronique :

MGASA-2018-0125 – Paquets mise à jour de noyau, correctifs de vulnérabilités de sécurité.
Date de publication : 11 Fév 2018
URL: https://advisories.mageia.org/MGASA-2018-0125.html
Type: sécurité
CVE: CVE-2017-5715, CVE-2017-5753

Description :
Cette mise à jour de noyau est basée sur la version amont 4.14.18 et ajoute des prises en charge de réduction des effets de Spectre, variant 1 (CVE-2017-5753) et comme il est compilé avec  retpoline-aware gcc-5.5.0-1.mga6, il fournit maintenant l’atténuation totale de retpoline pour Spectre, variant 2 (CVE-2017-5715). WireGuard a été mis à jour vers 0.0.20180202. Cette mise à jour corrige aussi le pilote rtl8812au qui a été cassé/oublié dans la mise à niveau vers les noyaux de la série 4.14  (mga#22524). Au sujet des autres correctifs dans cette mise à jour, lire le journal des changements cité en référence.

Merci beaucoup à tmb et aux autres développeurs pour tout le travail fourni à ce sujet !

FOSDEM

Nous reviendrons la semaine prochaine avec une chronique plus fournie, maintenant, c’est le FOSDEM, par quelqu’un qui y est allé chaque année…

Depuis la naissance de Mageia,  FOSDEM a toujours été un événement très important pour nous (NdT : salon du logiciel libre à Bruxelles). Six fois, nous y avons tenu un stand et notre assemblée générale pendant la manifestation, nous avons toujours pris le repas Mageia et il y avait à chaque fois toujours plus de plaisir à tenir la réunion.

Ce billet pourtant a failli ne jamais être écrit, car jusqu’à moins d’une semaine avant le FOSDEM, on était sûr de la présence d’un seul membre du conseil, akien. Cependant, il devait principalement être là pour un autre projet vraiment intéressant, le Godot Engine. https://godotengine.org/. A part cela, notre démarche pour obtenir un stand a été refusée (de nouveau  (https://blog.mageia.org/en/2017/01/26/mageia-meet-up-and-talk-at-fosdem-2017/}.

Six jours avant le FOSDEM, les noms ont commencé à s’ajouter sur notre page wiki du FOSDEM 2018 https://wiki.mageia.org/en/Fosdem_2018. Le lendemain, il devenait certain que ennael serait au FOSDEM et le mercredi, le nombre des membres du conseil est passé de 2 à 4. Ce ne fut qu’ensuite que nous avons essayé de trouver des volontaires pour aider à organiser les différents moyens de se rencontrer à Bruxelles.

Nous regrettons profondément cela, nous sommes conscients que probablement plus de magéiens auraient aimé être là, si les choses avaient été mieux organisées et plus tôt.

La réunion informelle « non- assemblée générale »

Au bout du compte il y eut au moins 14 magéiens au FOSDEM. Nous n’avons pas vraiment pu nous rencontrer, mais la plupart ont participé à une réunion informelle (l’Assemblée Générale doit se tenir en ligne avec Mumble http://madb.mageia.org/package/show/name/mumble dans quelque temps, afin que davantage de membres du conseil/bureau/association puissent participer.

La plupart des choses dites pendant la réunion informelle seront redites durant l’AG, sauf celles de Karine qui est trop nouvelle contributrice (elle deviendra officiellement contributrice lors de la tenue du CA   ;-))  et suite à une remarque faite par tmb après que ennael nous ait dit  qu’un grand nombre de contributeurs avaient aussi des soucis de santé. Il a dit quelque chose du genre « Magéia, la distribution aux soucis de santé ». Nous avons bien ri, mais il y avait du vrai dans cette remarque : les contributeurs qui ont des soucis de santé sont les bienvenus à Magéia, tout autant que ceux en bonne santé.

Mageia n’aurait jamais existé si elle avait été crée uniquement par des personnes en pleine santé (pas plus que si elle avait été crée uniquement par des personnes en mauvaises santé d’ailleurs, bien entendu  😉 ). D’ailleurs, si vous souhaitez contribuer mais vous vous demandez si vous êtes suffisamment en bonne santé pour être bienvenu, votre contribution sera aussi bien accueillie que celle de quiconque. Il n’y a pas de minimum de travail requis, alors tâchez de rejoindre une équipe https://wiki.mageia.org/en/Contribuer-fr et une tâche http://www.mageia.org/contribute/
et contribuez quand vous vous sentez pour le faire.

Mageia : le  repas  du samedi

Sans avoir fait de réservation, et après une longue marche en  longeant de nombreux restaurants, nous en cherchions un qui ait assez de place pour nous tous et huit d’entre nous ont eu un agréable repas dans un restaurant halal, « une première » pour la plupart d’entre nous. C’est devenu une tradition d’aller ensuite dans un autre restaurant pour savourer une gaufre. En fait ce n’est pas forcément la meilleure tradition, étant donné la taille du ventre de certains.

Mageia : l’événement bière (le déjeuner) du dimanche

Pendant la réunion informelle, akien proposa ce qui pourrait devenir une nouvelle tradition : se rencontrer à midi autour d’une bière. Pour certains ce fut plus déjeuner que boire de la bière, mais de toute façon, c’était bien agréable d’être ensemble, parce que sans le stand Mageia, il n’y a pas d’endroit pour se rencontrer.

Fosdem

Il semble que chaque année le FOSDEM devienne de plus en plus fréquenté et de plus en plus de présentations attirent toujours plus de visiteurs que la pièce puisse contenir. L’un des magéiens trouva le FOSDEM très difficile : « à cause de la foule de gens j’ai raté les ‘importantes interventions auxquelles je souhaitais assister car il fallait se pousser et perturber l’intervention précédente pour avoir quelque chance de la suivre avant que la salle ne ferme. Dans une salle la qualité du son retransmis était si mauvaise que je ne pouvais rien entendre.  À cause de ces désagréments je n’y reviendrai pas. Je suis vraiment déçue et frustrée de perdre ainsi mon temps. Cela a été pointé au FOSDEM et ils ont été critiqués, le fait que j’ai adoré vous y rencontrer ainsi que d’autres n’a rien à voir avec cela. »

Beaucoup de conférences en vidéo ici : https://video.fosdem.org/2018/  et là :  https://www.youtube.com/user/fosdemtalks/videos.

Mageia : les rendez-vous futurs

Parce que le FOSDEM est si couru, au point que qu’on ne puisse pas entrer dans une salle ou avoir un stand, cela a été vraiment difficile aux magéiens de se voir. Peut-être nous faut il réfléchir à un autre point de rencontre – pour le moins moins fréquenté et avec des conférences mieux organisées, ou même des conférences à l’extérieur ?  Vos conseils seront précieux à ce propos – merci d’apporter vos commentaires ci-dessous, donner de la voix dans les forum et sur les listes de diffusion.

Un grand merci à Marja d’avoir écrit tout cela ! on aurait aimé y inclure quelques photos, mais les magéiens qui en ont pris sont si timides – alors peut-être la semaine prochaine…

Rédaction de Patricia Fraser – Traduction de Yogilou et Lebarhon

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Fosdem 2018 – et petite chronique

  1. bruno-legrand dit :

    Bonjour.
    Des contributeurs de Mageia présenteront-ils le projet à des animations Libre en Fête ?

  2. Occo Hellendoorn dit :

    Le potentiel d’une équipe, quelque soit sa taille, sa position sociale, son expérience, se résume à parfois pas grand chose. Une équipe qui a :
    Un potentiel d’auto-critique constructive
    Une bonne focalisation sur ses objectifs
    Une faible compétence
    Distancera rapidement une équipe qui a :
    Une faible, voire une incapacité à l’autocritique
    Une versatilité maladive
    Une équipe de pointures hors normes
    Vous commencez bien : vous avez un problème d’organisation et vous le dites(vous n’êtes pas les seuls)
    Vous finissez mal : c’est le FOSDEM qui fait obstacle à votre cohésion et à votre enrichissement mutuel.
    Je ne connais pas vos difficultés, j’ignore ce que vous devez surmonter pour atteindre vos objectifs et je suis sûr que c’est un combat quotidien.(pluri-quotidien plus sûrement…)
    Par contre ce que je sais c’est que rester focalisé sur ces objectifs et sur la résolutions de ses propre problèmes évite de perdre son énergie dans des chimères.
    Le FOSDEM a des problèmes, c’est sûr, mais d’autres sont en charge de les résoudre.
    Mais dans trois ans, s’ils restent focalisés, ils les auront résolus, ce sera du passé.
    Dans trois ans si vous prenez le risque d’expliquer vos difficultés par des facteurs extérieurs trop souvent, vous en serez toujours au même stade, c’est malheureusement très probable.
    Vous n’écrivez pas ce blog pour recevoir ce type de conseils, j’en suis persuadé.
    Je ne verrais aucun inconvénient à ce qu’il soit modéré, je ne met aucuns points d’honneur à être publié, je contribue avec ce que je connais le mieux comme vous nous y invitez.