Rencontre et conférence Mageia au FOSDEM 2017

Le FOSDEM (Free and Open Source Developers’ European Meeting, rencontre européenne des développeurs de logiciel libre) a toujours été l’événement par excellence où se rassemble la communauté des contributeurs (et oui, dans l’univers Mageia les utilisateurs comptent clairement comme contributeurs). Cette année, comme les précédentes, le FOSDEM se tient à Bruxelles en Belgique et sera une vraiment belle occasion de se rencontrer et d’échanger sur Mageia.

Pas de stand …

Il y a cependant un petit sujet de déception, car notre demande de stand n’a pas été acceptée par l’équipe du FOSDEM. Ils ont toujours plus de demandes qu’ils ne peuvent en satisfaire et ont donc à prendre des décisions particulièrement difficiles. Nous ne sommes pas la seule distribution Linux à avoir été écartée cette année, et c’est tout à fait compréhensible ; dans la mesure où l’écosystème opensource grandit et touche aujourd’hui bien plus que les simples distributions Linux, il y a beaucoup de nouveaux projets transversaux qui utilisent le FOSDEM comme moyen de regrouper leurs propres communautés.

… mais une conférence officielle !

Du coté des satisfactions, compensant l’absence d’un stand officiel, une conférence dans la salle des développeurs de distributions sera donnée par deux responsables d’équipes Mageia, Anne de l’équipe dev et Samuel de celle de bugsquad, conférence intitulée « Succès et retour d’expérience 6 ans après le fork ». Pour ceux qui ne peuvent y assister, la conférence sera enregistrée et les vidéos seront proposées dès qu’elles seront prêtes ; pour ceux qui seront là, voici quelques détails pratiques :

Mageia, succès et retour d’expérience 6 ans après le fork – Rétrospective et plans pour le futur de la distribution communautaire

  • Conférenciers : Anne Nicolas, Samuel Verschelde
  • Date : samedi à 12h
  • Lieu : salle K.4.601, campus de l’ULB (Université Libre de Bruxelles), Bruxelles
  • Plus d’info : page du FOSDEM

… ainsi que la présence de beaucoup de contributeurs Mageia !

Beaucoup d’entre nous vont assister au FOSDEM malgré l’absence d’un stand officiel, aussi si vous avez l’intention de vous rendre à Bruxelles à cette occasion, jetez un œil à notre page wiki (en), car nous avons vraiment envie de parler de Mageia avec vous et de d’échanger en détail sur les sujets cruciaux que notre conférence ne manquera pas d’évoquer !

Il y aura vraisemblablement un dîner Mageia le samedi, ce qui est toujours une belle occasion de partager un moment ensemble et d’avoir des discussions amicales, dans un environnement plus calme que dans les halls bruyants du FOSDEM ! Nous pourrons sûrement trouver une salle pour un court mais vrai meeting tous ensemble lors du FOSDEM – nous en publierons plus sur le wiki à ce sujet dès que nous en aurons la confirmation.

En attendant, restez à l’écoute pour plus d’information sur Mageia 6 et la sortie prochaine du second instantané de stabilisation. Nous sommes conscients d’avoir peu communiqué ces derniers temps et nous nous efforcerons de partager plus de détails sur nos travaux du moment. Merci de votre confiance renouvelée dans notre belle distro. Vous verrez bientôt que Mageia 6 sera à la hauteur de votre attente !

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Rencontre et conférence Mageia au FOSDEM 2017

  1. Albert dit :

    Un article interessant sur le blog de Frederic Bezies (fidele de Mageia depuis le debut): Mageia 6… Ou comment tomber de Charybde en Scylla ?
    http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=15705

    A ne pas manquer pour quiconque s’interesse de près ou de loin à cette distribution.

    • Samuel Verschelde dit :

      Bon, le rapport avec l’article commenté n’est pas immédiat, mais mettons que ça tourne autour de la thématique du futur.

      Si vous lisez son coup de gueule, n’oubliez pas aussi de lire les commentaires, par exemple le mien que je trouve aussi à ne pas manquer pour quiconque s’intéresse de près ou de loin à cette distribution 😀

    • Albert dit :

      Sans surprise, ce billet de blog a fort peu été apprecié sur les forums de Mageia (mageialinux-online.org). Mes 2 messages y ont rapidement été bloqués. Et avant cela la majorité des réponses s’est concentré sur une remise en cause des competences de Monsieur Bezies, quand je n’était pas à mon tour la cible d’insultes ou de remises en causes. Pour résumer, des attaques ad hominem. C’est la technique classique utilisé par les gens qui n’ont plus aucun argument à apporter, s’attaquer au messager. Ce qu’ils ne semblent pas comprendre c’est que nous ne faisons passer qu’un message, nous ne sommes en aucun cas les responsables des problèmes à repetition chez Mageia. Cette volontée très forte de refuser toute mise en cause ne me laisse que peu d’espoir que les choses s’ameliorent. Mageia est un projet moribon, et il est donc fort à parier qu’il re restera. De mon coté, ma tentative de leur faire prendre conscience de ces problèmes est un echec, je ne compte pas aller plus loin en ce qui me concerne.

      • Samuel Verschelde dit :

        Je ne vois pas de messages bloqués :

        https://www.mageialinux-online.org/forum/topic-23191+un-nouveau-pas-si-nouveau.php

        https://www.mageialinux-online.org/forum/topic-23190+mageia-6-ou-comment-tomber-de-charybde-en-scylla.php

        Je cite le premier message « Ne reste maintenant qu’une bande d’incompetents qui ne font rien d’autre que tenter de surfer sur le nom de Mandrake et son succès passé. »

        Forcément, ça n’incite pas vraiment à considérer le reste du message avec la bienveillance la plus totale.

        On nous propose d’abandonner tous les environnements de bureau pour par exemple se concentrer sur XFCE, comme solution miracle à tous problèmes. Je laisse quiconque lira cette proposition juge mais, non, ce n’est pas dans les plans de Mageia qui reste une distribution ouverte.

        • Pierre Lastournet dit :

          Les faits sont la, ca fait maintenant plus d’un an qu’on nous bassine sur une Mageia 6 sur laquelle il n’y aurait plus que quelques bugs à corriger, et puis rien pendant 3 mois jusqu’à la prochaine annonce du prochain retard.

          La façon de le dire est certe un peu violente, mais je rejoins Albert la dessus, Mageia ne fait que surfer sur le nom Mandrake et le souvenir d’un temps. Tout ce qui faisait la qualité de Mandrake s’est petit à petit émieté, pour ne plus rester qu’un ramassis de logiciels obsoletes. A quand une refonte en profondeur du systeme d’installation ? Quand on voit comment l’equipe peine à sortir une version sans changement majeur, je me dis qu’il est bien loin le temps de Mandrake avec ses releases tous les 4 à 6 mois avec foison de nouveautés.