Chronique hebdomadaire – semaine 8/2017

Cette chronique hebdomadaire est une nouveauté que nous avons envie d’essayer, avec l’espoir d’attirer davantage l’attention sur les changements réguliers de Mageia 5 et de Cauldron, et sur quoi les différentes équipes travaillent actuellement.

La principale activité du moment est le test des images de la prochaine étape vers Mageia 6, sta2 (abréviation de « stabilisation instantané 2 »). De nouvelles images ont été construites avec des correctifs pour le bug mga # 20074, le bug de corruption de table de partition que nous avons mentionné dans un billet précédent. Si les tests réussissent, la publication ne sera pas loin.

Il y a eu aussi quelques mises à jour importantes, Cauldron a vu le noyau 4.9.12 arriver, tandis que Mageia 5 a eu le noyau 4.4.50 dans les mises à jour des tests, avec la correction de divers bogues et de vulnérabilités de sécurité. En attendant d’être validée, une nouvelle version a été réalisée avec des correctifs concernant le CVE-2017-6074, une vulnérabilité de sécurité critique qui a été annoncée hier et a fait les manchettes de la presse spécialisée. Il apparaîtra sur les miroirs après avoir passé par la validation de l’AQ, probablement aujourd’hui en raison de sa nature critique.

La mise à jour de ffmpeg vers 3.2.x et les autres mises à jour et reconstructions associées dans Cauldron est également en cours ; ffmpeg 3.2.4 est disponible dans les dépôts de test et sera déplacé dans les dépôts « release » une fois que nous serons convaincus que toutes les applications qui en dépendent fonctionneront avec cette version ou pourront être abandonnées en toute sécurité.

Nous avons également fait des mises à jour de la pile de NetworkManager dans Cauldron, et de parties de XFCE, de sorte que les nouvelles ISOs livrées avec XFCE donnent une belle expérience. Nous publierons plus d’informations dans un blog à venir.

L’autre grande nouveauté est que les élections d’équipe sont en cours, certaines équipes ont déjà commencé l’appel à candidats et voteront bientôt, donc si vous êtes impliqué dans l’une des équipes, scrutez les mails sur le vote.

Bien que cela ne soit pas spécifique à des mises à jour ou des choses que vous allez voir, nous avons eu une réunion intéressante du conseil ce mardi où nous avons discuté des messages de blog que nous prévoyons d’écrire. Une partie intéressante, c’est que nous avons essayé une vidéoconférence après la réunion, et il était bien de mettre des visages sur les noms et d’entendre des voix, donc j’espère que cela facilitera certaines décisions plus rapides et sera utile pour d’autres réunions et l’assemblée générale annuelle de l’association. Fait notable, Schultz a été déçu de découvrir qu’il a été battu sur le terrain des cheveux et de la barbe…

Plus sérieusement, il devrait y avoir beaucoup plus de contenu apparaissant sur Facebook et Twitter. Aussi, un nouveau billet sur le processus de documentation de Mageia a été récemment publié ce qui est une lecture assez bonne donnant un bon aperçu de ce qui se passe pour construire la documentation, avec les différences entre le wiki et la « documentation officielle » de chaque version. Il y a aussi une liste d’autres billets sur la collaboration avec d’autres distributions, des jeux et autres changements bientôt disponibles dans la distro, alors regardez-les aussi.

Comme il s’agit du premier de ces tours, nous aimerions entendre vos commentaires à ce sujet: a-t-il été assez informatif, trop d’informations ou autre chose que vous pourriez suggérer ?

Publié dans Non classé | 14 commentaires

D’où vient la documentation de Mageia ?

Nous avons demandé à Lebarhon de l’équipe Documentation d’écrire un article à propos du travail de l’équipe et des diverses ressources qu’ils ont mises en place pour nos utilisateurs. Dans cet article, il présente leur travail sur la « Documentation Officielle » et sur le wiki.

La documentation de Mageia est composée de deux parties : la « Documentation Officielle » et le wiki. La façon dont elles sont gérées est très différente.

La documentation officielle et le wiki de Mageia

Incluses dans la documentation officielle, nous avons l’aide de l’Installeur Classique, l’aide de l’Installeur Live et l’aide de NetInstall (installation par le réseau). Cette documentation, directement liée au processus d’installation, est mise à jour et livrée avec chaque publication de Mageia. L’aide du CCM (Centre de Contrôle de Mageia) appartient aussi à la documentation officielle. Elle est régulièrement mise à jour et empaquetée pour rejoindre les mises à jour habituellement téléchargées. Toute la documentation officielle est écrite et validée par les équipes de Mageia puis traduite dans plus de 20 langues.

Le wiki suit un processus très différent. Tout le monde peut s’inscrire puis écrire, améliorer ou traduire une page wiki. Le rédacteur est généralement quelqu’un qui maîtrise un sujet et désire le promouvoir (application, jeu, outil, paramétrage, astuce, information, …). Quiconque désire traduire une page est le bienvenu pour y procéder. La plupart des pages wiki sont traduites entre 1 à 5 langues – la procédure de traduction est encore peu pratique, nous envisageons de déployer une extension de MediaWiki pour la simplifier (nous encouragerons donc à ce moment là les contributeurs à traduire des pages du wiki). Les équipes de Mageia surveillent le wiki pour garantir son bon fonctionnement (et plus spécialement lutter contre le spam), mais elles ne peuvent vérifier toutes les pages en détail.

Qui écrit la documentation officielle ?

La documentation officielle de Mageia est tributaire de l’implication de plusieurs équipes :

  • Docteam (équipe documentation), les rédacteurs, composée d’environ 10 personnes, certaines ayant l’anglais pour langue maternelle.
  • i18n, les traducteurs, composée de 1 à 10 personnes par langue (environ 20 langues)
  • Atelier, elle, gère la publication et le suivi de la progression des traductions.

Les équipes sont pilotées par un leader et un adjoint élus. Tout nouveau volontaire est bien sûr le bienvenu.

Le mode opératoire

La documentation officielle suit un processus strict. Premièrement, quelques semaines avant une publication, Docteam rédige et/ou met à jour les textes en anglais au format Docbook au moyen de Calenco. Cela comprend l’élaboration des copies d’écran de la publication à venir (pour correspondre aux nouvelles compositions graphiques de l’installeur et du MCC ainsi qu’aux modifications de l’interface graphique), la vérification et la relecture par un anglophone natif. Ensuite le texte original en anglais est publié dans les formats supportés : html, epub et pdf.

Puis, Atelier prend en charge la conversion des fichiers texte en .po (fichiers de traduction) et leur transfert dans Transifex, grace à l’utilisation de scripts maison. Les traducteurs peuvent alors procéder aux traductions via Transifex ou n’importe quel autre outil ayant leur préférence, et aussi créer les copies d’écran traduites et les placer dans Calenco.

Enfin, Atelier peut publier la documentation dans toutes les langues supportées et dans tous les formats ci-dessus et l’intégrer dans les nouvelles images ISO (utilisant ici aussi des scripts maison). L’étape finale diffère pour l’aide du CCM car il n’est pas livré avec la publication mais empaqueté comme tous les autres paquets.

Rien de tout cela n’existe pour le wiki, la rédaction est réalisée par des bénévoles n’importe quand et dans la langue de leur choix. Puis, les améliorations et traductions sont apportées par d’autres bénévoles, s’il s’en trouvent (pas de date butoir). Cela ne signifie pas qu’on ne peut trouver d’informations intéressantes dans le wiki, au contraire, beaucoup de guides et de pages d’aide y sont présents.

L’avenir de la documentation

Bien que fonctionnant plutôt correctement, les équipes Mageia ont quelques idées pour améliorer la documentation :

  • Approfondir encore la documentation à l’intention des nouveaux arrivants, en donnant encore plus de détails et d’aide au dépannage (UEFI, partition de boot BIOS, paramétrage de Grub2, Optimus…).
  • Il existe encore quelques outils du CCM ou certaines de leurs spécificités qui ne sont pas documentés (car ils font appel à du matériel exotique).
  • Nous aimerions livrer les ISO avec un chapitre aussi exhaustif que possible sur le dépannage visant à aider les utilisateurs mal pourvus par le réseau Internet (téléchargement difficile, peu d’accès aux forums, à l’aide, etc.).
  • Recruter plus de traducteurs pour renforcer les petites équipes et offrir davantage d’aide traduite (surtout dans le wiki).
  • Recruter plus de développeurs pour améliorer les scripts maison (par exemple au sujet de la gestion des copies d’écran dans l’aide officielle) et pour mettre à jour le wiki vers un support multilangues et une meilleure gestion de la sécurité.

Il n’y a pas de bonne distribution sans bonne documentation dans de nombreuses langues et pas de bonne documentation sans de bonnes et nombreuses équipes. Nous comptons sur vous tous pour venir renforcer nos équipes !

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Où en est donc Mageia 6 ?

Nos estimations pour la sortie de sta2? 🙂

Ce n’est un secret pour personne, nous sommes complètement hors délais. L’instantané de stabilisation 1 (Mageia 6 sta1) a été, en juin 2016, la dernière version publiée concernant Mageia 6, et l’instantané de stabilisation 2 (Mageia 6 sta2) ne l’a toujours pas été malgré nos répétitions de « bientôt » depuis des semaines, voire des mois ! Que se passe t-il donc ? Mageia est-elle morte ? Bien heureusement, non. Mais il est bon signe que vous vous inquiétiez car cela montre votre intérêt pour votre distribution Linux. Nous devons mieux communiquer sur l’état du développement afin que vous puissiez arrêter de vous inquiéter, alors c’est parti.

Nous n’avons cessé de dire pendant des mois : « les prochaines images ISO seront publiées dans les semaines qui viennent »… Et nous le voyons toujours ainsi… En fait, beaucoup d’images ISO ont été faites, chacune d’entre elles améliorant la précédente, et l’instantané de stabilisation 2 de Mageia 6 sera très différent de l’instantané précédent, car pendant tout ce temps se sont poursuivis le développement, la résolution des bugs, la mise à jour des paquets, l’intégration du graphisme, etc. La bonne nouvelle, c’est que Mageia 6 va être une très bonne version. Elle l’est en fait déjà, pour tous ceux qui utilisent déjà les paquets de Cauldron, la branche de développement. Alors, pourquoi ne pas la publier maintenant ? Eh bien, essayons de vous donner quelques éléments d’explication.

Été 2016, les premiers ennuis

Après la sortie de l’instantané de stabilisation 1, nous avons naturellement commencé à préparer le suivant, tout en sachant l’été habituellement consacré à la famille par de nombreux contributeurs, ce qui allait ralentir un peu la publication. Malheureusement, ce fut alors qu’un de nos empaqueteurs, responsable de la création des images Live ISO, mais aussi administrateur système sur notre infrastructure, et d’une grande aide pour la résolution de bogues difficiles liés au noyau, nous annonça qu’il devait cesser sa contribution pour des raisons de santé (il est revenu depuis mais a dû réduire son niveau de contributions). Nous ne nous étions pas préparés à cela et il nous a fallu du temps pour retomber sur nos pieds. Heureusement, d’autres se sont impliqués pour progressivement combler le vide, et l’équipe de création des images ISO est maintenant en bonne forme ; cette nouvelle équipe a permis la sortie de Mageia 5.1, plus de détails ci-après.

Indépendamment de cela, le nombre de bogues bloquant (« release blockers« ) avait augmenté. La plupart d’entre eux appartenait aux catégories suivantes :

  • Bogues de l’installateur
  • Bogues de Plasma 5 (successeur de KDE 4), et il y en avait beaucoup à l’époque car Plasma était encore immature.
  • Une famille de bogues complexes concernant l’échec du serveur X (responsable de l’affichage graphique) à se lancer au démarrage, affichant seulement aux utilisateurs le message “Good luck” (bonne chance). Beaucoup ont essayé de comprendre le problème, longtemps sans succès (jusqu’à ce que nous résolvions enfin le problème !).

De septembre à décembre 2016 : nouveau planning et Mageia 5.1

Prenant ces difficultés en compte, nous avons changé le planning, et décidé de publier Mageia 6 avant la fin de 2016, et certainement pas plus tard. (!)
Aussi, nous ressentions que les utilisteurs avaient déjà attendu la nouvelle publication depuis trop longtemps (que devrions nous dire maintenant !), nous avons donc décidé qu’il serait bien de rapidement compiler et publier une version Mageia 5.1 qui serait une Mageia 5 complétée de toutes les mises à jour parues depuis la publication initiale. Il serait possible de l’installer sur le matériel récent grâce aux nouveaux noyau et pilotes, et ainsi éviter la pénibilité de devoir installer des quantités de mises à jour juste après l’installation. Cela fut accepté à une condition : Ne pas retarder Mageia 6 encore plus.

Mais…

Ce fut le moment choisi pas nos serveurs pour connaître de graves problèmes matériels, et nous avons été incapables de compiler de nouvelles images ISO (retardant ainsi le processus « compilation des ISO, tests Assurance Qualité et rapports de bogues, résolution des bogues, compilation de nouveaux ISO ») pendant quelque temps, puis d’autres problèmes sont apparus nous empêchant de compiler simultanément les ISO Mageia 5.1 et Mageia 6, tel que prévu initialement. Rappelez-vous, Mageia 5.1 n’était pas supposée retarder Mageia 6. Eh bien, elle l’a fait à cause de cela. L’élaboration de Mageia 5.1 qui devait être, pensions nous, rapide et facile, nous a donné plus de difficultés qu’attendues en raison de problèmes avec le nouveau noyau stable (celui là même qui rend possible l’installation de Mageia 5.1 sur du matériel récent).

Finalement, nous avons publié Mageia 5.1. Pfiou… Nous avons perdu deux mois supplémentaires sur le planning des ISO de Mageia 6.

Nous devons ici clarifier quelque chose : pendant l’élaboration de Mageia 5.1, seuls l’équipe de compilation des ISO, quelques empaqueteurs, et l’équipe Assurance Qualité étaient impliqués. Le reste des empaqueteurs, testeurs et développeurs continuaient à travailler sur Mageia 6, laquelle reçut de nouvelles versions de Plasma – ce qui lui donna le temps de mûrir -, de GNOME et des autres environnements de bureau, du noyau, de Xorg (qui introduit une régression provoquant des gels lors de l’utilisation de Plasma ou de certains autres programmes tels que Chromium ou VLC, mais que nous avons heureusement pu aider à résoudre au sein du projet amont Xorg, ce qui bénéficia aussi aux autres distributions affectées par le même bogue… c’est cela l’esprit du Libre, nous bénéficions du travail des autres, ils bénéficient du nôtre), et de beaucoup d’autres choses, notamment quelques bogues en moins ! Le virulent bogue “Good luck” était parti, les bogues les plus ennuyeux de Plasma étaient partis aussi (sauf un, toujours présent aujourd’hui, mais on s’en occupe), ainsi que plusieurs bogues de l’installeur.

2017

Début 2017, la distribution était stable et l’équipe Assurance Qualité prête à rendre publiques les images de l’instantané de stabilisation 2, mettant ainsi fin à une looooooongue attente. Enfin, jusqu’à ce qu’ils ne découvrent un bogue dans l’outil de partitionnement de l’installeur qui pouvait casser la table de partition. Une table de partition cassée signifie hélas plus ou moins un ordinateur inutilisable, à moins que vous ne sachiez le réparer vous même correctement. La solution la plus simple pour le grand public est de reformater le disque (donc perdre ses données) et de repartir à zéro. La probabilité que nos utilisateurs rencontrent ce bogue était trop importante pour nous permettre de diffuser ces images à un plus large public, même en documentant le problème dans les Errata et en affichant des avertissements. Vous pourriez légitimement penser que résoudre un unique bogue devrait être assez rapide, mais puisque nous contribuons tous sur notre temps libre, cela prend un certain temps de 1) identifier les problèmes 2) développer des correctifs 3) faire vérifier ces correctifs par un autre développeur 4) créer des images ISO contenant ces correctifs 5) les tester dans diverses situations et sur divers matériels 6) trouver une régression liée aux correctifs 7) développer de nouveaux correctifs, etc.

Ce n’est pas une situation confortable et l’une de nos priorités pour Mageia 7 sera de travailler sur les chemins critiques afin de pouvoir résoudre plus rapidement les problèmes sans retarder l’ensemble du projet. Certains de nos contributeurs se sont déjà en quelque sorte sppécialisés pour être l’huile sur les rouages du reste de l’équipe, mais nous pouvons faire mieux (peut-être avec vous ?).

Remarque

L’historique décrit ci-dessus est incomplet, probablement subjectif (vous pouvez probablement voir qu’il a été écrit par quelqu’un qui aime et croit en la communauté Mageia), et ne peut synthétiser tout le travail effectué par tous les contributeurs des différentes équipes de Mageia. L’auteur de ce billet les remercie tous chaleureusement, et est convaincu que vous, lecteurs, partagez probablement cette gratitude en dépit de notre retard.

La situation actuelle

À l’heure actuelle, nous avons une série de patches en cours de validation qui devraient corriger un certain nombre de bogues de l’installateur. Ils ont été committés sur une branche de test et ont passé avec succès les tests préliminaires sur des images ISO. Ils vont maintenant être déployés sur le jeu complet d’images ISO « live » et « classiques » afin d’être testés par toute l’équipe Assurance Qualité. Si les tests sont positifs, ces images pourront finalement être rendues publiques en tant qu’instantané de stabilisation 2.
Ainsi, dès que nous nous serons fixés sur une solution pour le problème de partitionnement évoqué plus haut, vous devriez pouvoir reprendre vos tests de la future Mageia 6. Nous travaillerons alors aussi vite que possible pour corriger les derniers bogues bloquant (« release blockers ») et finalement publier la version finale de Mageia 6.

Vous pouvez aider

Si vous aimez Mageia comme nous l’aimons et désirez nous aider à la publier plus rapidement (tout en préservant nos exigences de haute qualité), nous vous accueillons volontiers dans l’une ou plusieurs de nos équipes de contributeurs : empaquetage, développement, assurance qualité, tests des images ISO, communication (!) ou toute autre chose parmi celles que nous réalisons. La page de contribution est un bon endroit pour débuter, et vous pouvez faire un saut sur nos canaux IRC pour échanger sur la meilleure façon de s’impliquer avec les autres contributeurs Mageia.

Traduction du billet So where is Mageia 6? publié sur le blog anglophone de Mageia par Samuel Verschelde.

Publié dans Mageia | 7 commentaires

Rencontre et conférence Mageia au FOSDEM 2017

Le FOSDEM (Free and Open Source Developers’ European Meeting, rencontre européenne des développeurs de logiciel libre) a toujours été l’événement par excellence où se rassemble la communauté des contributeurs (et oui, dans l’univers Mageia les utilisateurs comptent clairement comme contributeurs). Cette année, comme les précédentes, le FOSDEM se tient à Bruxelles en Belgique et sera une vraiment belle occasion de se rencontrer et d’échanger sur Mageia.

Pas de stand …

Il y a cependant un petit sujet de déception, car notre demande de stand n’a pas été acceptée par l’équipe du FOSDEM. Ils ont toujours plus de demandes qu’ils ne peuvent en satisfaire et ont donc à prendre des décisions particulièrement difficiles. Nous ne sommes pas la seule distribution Linux à avoir été écartée cette année, et c’est tout à fait compréhensible ; dans la mesure où l’écosystème opensource grandit et touche aujourd’hui bien plus que les simples distributions Linux, il y a beaucoup de nouveaux projets transversaux qui utilisent le FOSDEM comme moyen de regrouper leurs propres communautés.

… mais une conférence officielle !

Du coté des satisfactions, compensant l’absence d’un stand officiel, une conférence dans la salle des développeurs de distributions sera donnée par deux responsables d’équipes Mageia, Anne de l’équipe dev et Samuel de celle de bugsquad, conférence intitulée « Succès et retour d’expérience 6 ans après le fork ». Pour ceux qui ne peuvent y assister, la conférence sera enregistrée et les vidéos seront proposées dès qu’elles seront prêtes ; pour ceux qui seront là, voici quelques détails pratiques :

Mageia, succès et retour d’expérience 6 ans après le fork – Rétrospective et plans pour le futur de la distribution communautaire

  • Conférenciers : Anne Nicolas, Samuel Verschelde
  • Date : samedi à 12h
  • Lieu : salle K.4.601, campus de l’ULB (Université Libre de Bruxelles), Bruxelles
  • Plus d’info : page du FOSDEM

… ainsi que la présence de beaucoup de contributeurs Mageia !

Beaucoup d’entre nous vont assister au FOSDEM malgré l’absence d’un stand officiel, aussi si vous avez l’intention de vous rendre à Bruxelles à cette occasion, jetez un œil à notre page wiki (en), car nous avons vraiment envie de parler de Mageia avec vous et de d’échanger en détail sur les sujets cruciaux que notre conférence ne manquera pas d’évoquer !

Il y aura vraisemblablement un dîner Mageia le samedi, ce qui est toujours une belle occasion de partager un moment ensemble et d’avoir des discussions amicales, dans un environnement plus calme que dans les halls bruyants du FOSDEM ! Nous pourrons sûrement trouver une salle pour un court mais vrai meeting tous ensemble lors du FOSDEM – nous en publierons plus sur le wiki à ce sujet dès que nous en aurons la confirmation.

En attendant, restez à l’écoute pour plus d’information sur Mageia 6 et la sortie prochaine du second instantané de stabilisation. Nous sommes conscients d’avoir peu communiqué ces derniers temps et nous nous efforcerons de partager plus de détails sur nos travaux du moment. Merci de votre confiance renouvelée dans notre belle distro. Vous verrez bientôt que Mageia 6 sera à la hauteur de votre attente !

Publié dans Non classé | 5 commentaires

Nous sommes heureux d’annoncer Mageia 5.1 !

Alors que nous nous approchons de la fin de l’année, Mageia a un cadeau pour vous! Nous sommes très heureux de vous annoncer la sortie de Mageia 5.1 !

Cette version – comme l’était Mageia 4.1 à son époque – est une mise à jour des images d’installation et Live de Mageia 5. Basée sur les dépôts Mageia 5, elle intègre toutes les mises à jour depuis sa sortie (soit un an et demi de travail) pour permettre une installation incluant les dernières mises a jour sans la nécessité de les installer par la suite. Nous recommandons donc les ISOs Mageia 5.1 pour les nouvelles installations et mises à niveau de Mageia 4.

Les nouvelles images sont disponibles à partir de la page de téléchargement, directement et par torrents.

Si vous utilisez actuellement Mageia 5, il n’est pas nécessaire d’installer Mageia 5.1 car c’est la même version que votre système actuel, à condition que les mises à jour aient été installées.

Mageia 5.1 est livré avec de nombreux paquets mis à jour, y compris LibreOffice 4.4.7, Linux kernel 4.4.32, KDE4 4.14.5, GNOME 3.14.3 et d’innombrables autres mises à jour.

Les notes de version complètes et les errata contiennent d’autres détails sur le matériel pris en charge. Nous avons ajouté un élément important qui permet à Mageia 5.1 d’être installé sur des lecteurs basés sur NVMe. Mageia 5 et par extension, 5.1 sera maintenue jusqu’à 3 mois après la publication de Mageia 6, tous les détails peuvent être lus ici.

Cette publication a été rendue possible grâce au travail acharné des équipes de contrôle qualité et test des ISO, ainsi qu’au travail effectué par le reste de la Communauté dans le packaging, le suivi des bogues et le suivi des annonces de sécurité. Le test des mises à jour et des images ISO pour toutes les versions est un gros travail, et toute aide à cet égard est grandement appréciée. L’équipe d’assurance qualité a un très large éventail de tâches, donc si vous voulez participer ou si vous souhaitez en savoir plus sur l’équipe d’assurance qualité, ou contribuer à Mageia en général, veuillez vous rendre ici.

Publié dans Non classé | 6 commentaires