C’est Noël au pays du logiciel libre !

Logo de GComprisOu encore Hanoucca, ou Kwanzaa ou le solstice, ou… entendons nous, quoi que vous fêtiez, c’est maintenant !

Et dans un état d’esprit de chaleur, de lumière et de présents, Mageia instaure (ce que nous espérons deviendra) une tradition annuelle où nous offrons notre obole à un projet de la communauté du logiciel libre. « Qu’est ce que c’est ? » vous demandez-vous probablement, ou même « Mais j’ai donné à Mageia, pas à un petit projet dont je n’ai même jamais entendu parler ! » et ce sont bien sûr, d’excellentes questions.

Voilà, Mageia est une distribution Linux entière communautaire. Tout le monde ici est bénévole et réalise son travail parce qu’il ou elle le peut et veut contribuer. L’argent collecté au travers des donations sert à payer le fonctionnement des serveurs, l’entretien et les évolutions du matériel, l’organisation des stands et la distribution de marchandise lors des salons (et une fois, faire venir quelqu’un par avion alors que tout était cassé).

Mais la communauté Mageia fait partie d’une communauté plus importante, la communauté du logiciel libre. Grâce à vous (oui, vous personnellement !) nous avons grandi jusqu’à devenir l’un des grands noms parmi les distributions Linux. À nos débuts, nous étions tout petits, mais nous avons grandi très rapidement. Maintenant nous sommes en situation de pouvoir aider les plus petits. Nous utiliserons ce cadeau pour aider un projet dont nous nous sentons proches, aussi ce sera toujours un projet que nous fournissons dans nos dépôts.

Ce cadeau est (toutes proportions gardées) assez modeste, mais c’est l’intention qui compte. Nous voudrions donc saisir cette opportunité pour mettre en valeur un projet de logiciel libre, modeste mais très utile.
Presque toutes les applications que nous utilisons dans le système Mageia sont développées par d’autres projets open source. Certains d’entre eux sont importants et raisonnablement bien financés, tels que KDE, Gnome et Mozilla, mais il y en a beaucoup d’autres qui dépendent de l’aide de très petits groupes de personnes dévouées. GCompris est l’un de ces projets, et il vient de s’engager dans une levée de fonds visant à moderniser les graphismes de son application.

Nous avons donc décidé que cette année nous ferons un don de 250 € à GCompris. Le choix de cette année s’est basé sur un fait simple : en tant que distribution, nous travaillons dur pour rendre Linux confortable pour un maximum d’utilisateurs. Beaucoup d’enfants ont une première approche de Linux via GCompris (dont le nom veut dire « J’ai compris », vous l’aurez compris).

GCompris est une suite de logiciels d’activités éducatives pour les enfants de 2 à 10 ans. En contribuant à initier les enfants à Linux, cela aide l’ensemble du monde Linux à croître. Bien sûr, notre don n’est qu’une petite partie de ce que GCompris essaie de récolter, si vous avez un peu d’argent que vous souhaitez remettre pour une bonne cause et que vous cherchez quelle cause soutenir, nous pensons que GCompris en est une.

Cette fois-ci nous avons sélectionné GCompris nous-même, mais l’année prochaine, vous pourrez vous exprimer. Vers la fin 2015 (nous ne sommes pas encore sûrs de la date) nous vous demanderons votre avis sur ce qui pourrait-être une bonne cause à parrainer. Si vous avez une idée sur le sujet, notez-la bien, et faites-nous en part le moment venu.

Passez de très bonnes fêtes de fin d’année !

L’équipe Mageia

Publié dans Non classé | 2 commentaires

Ils font Mageia : David Walser

Luigi (© Nintendo)Comment devons nous t’appeler ? Luigi ou David et pourquoi utiliser Luigi ?

David. Luigi est mon personnage favori de jeu vidéo depuis mon enfance. Quand j’ai commencé à utiliser internet au milieu des années 90, une de mes premières destinations fut nintendo.com. J’y ai créé mon premier compte en ligne, à l’origine Davidwalser, que j’ai vite trouvé inadapté à ce que l’on attend d’un pseudo en ligne, alors je l’ai changé pour Luigiwalser. J’ai créé quelques mois plus tard mon premier compte e-mail, toujours valable : luigiwalser@yahoo.com.

J’ai aussi découvert IRC lors de mes débuts sur internet, sans beaucoup l’utiliser, mais j’ai appris qu’on ne souhaite pas en général utiliser son vrai nom sur IRC. C’était surtout vrai avec l’IRC générique, comme DALnet que j’utilisais alors occasionnellement. Cela ne s’applique évidemment pas à Freenode. Bref, j’ai créé à l’époque, le pseudo IRC Luigi12 (12 étant mon nombre favori), et je l’ai toujours utilisé sur IRC depuis. Les gens de Mageia m’appellent quelque fois Luigi, principalement à cause de mon pseudo sur IRC. Un des type qui fait de la course de fond avec moi m’appelle aussi Luigi en raison de mon adresse e-mail. Cela ne me gêne pas, mais je préfère qu’on m’appelle David, car c’est mon vrai nom :o)

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis généralement peu bavard, mais il en faut certainement un peu plus pour me présenter. J’utilise Linux depuis 15 ans et demi, et Mandrake/Mandriva/Mageia depuis 15 ans. Je contribue dans une certaine mesure depuis l’été 2001. J’en ai fait beaucoup les premières années, pas trop les sept suivantes, et pas mal depuis que j’ai rejoint Mageia à la fin de 2011.

J’ai 33 ans, je suis un ancien enseignant de math et d’informatique au lycée, toujours impliqué dans le club d’athlétisme du lycée, et maintenant j’enseigne les fondamentaux de Linux/Unix aux adultes. Je suis un coureur de fond et j’aime regarder le football américain et écouter de la musique.

Ainsi tu es notre Cerbère pour les mises à jour de sécurité depuis un bout de temps maintenant. Pourquoi as-tu choisi de contribuer au niveau de la sécurité ? Cette partie est souvent jugée plutot ennuyante par rapport au travail sur les nouvelles fonctionnalités.

La sécurité m’a toujours paru importante. C’est quelque chose que j’ai toujours pris au sérieux dans la configuration des systèmes Linux pour moi-même et ma famille dans les premières années, ainsi que pour les systèmes Linux et Solaris que j’administrais pour ma faculté universitaire en 2002. En fait, ma toute première contribution pour Mandrake à été un patch sur un script dans leur paquetage CUPS, dont l’utilité était de générer automatiquement cupsd.conf, pour l’empêcher d’écouter sur une interface réseau connectée à votre WAN, c’est à dire un renforcement de la sécurité :o)

Je suis tombé dans mon rôle actuel chez Mageia complètement par accident. J’avais passé le portable de ma soeur de Mandriva 2010.2 à Mageia 1, et j’avais remarqué qu’un paquetage Mandriva était resté sur le système car il faisait référence à une édition plus récente que le paquetage Mageia. La raison en était que Mandriva avait fait une mise à jour de sécurité du paquetage, mais quand il fut importé dans Mageia, la version initiale de Mandriva 2010.2 fut importée au lieu de la version de la mise à jour. Je m’inquiétais de savoir si d’autres mises à jour de sécurité auraient pu être oubliées, et commençais une investigation. J’ai commencé par ouvrir des rapports de bug pour les mises à jour de sécurité manquantes puis j’ai aidé l’équipe Assurance Qualité (QA) à tester les mises à jour empaquetées, afin que les mises à jour soient publiées plus rapidement.

Je me suis aussi proposé comme empaqueteur car il y avait quelques paquetages que je souhaitais importer. Une fois obtenus les droits d’empaqueteur, on m’a demandé d’aider à empaqueter quelques mises à jour de sécurité. Avec le temps, cela m’a conduit vers mon rôle actuel, de suivre les problèmes de sécurité et d’empaqueter des mises à jour. J’ai la chance de pouvoir faire quelques travaux d’administrateur système à mon travail car nous sommes une petite équipe et encadrons moins de 50 étudiants à la fois, aussi, j’utilise Mageia sur plusieurs de nos serveurs ainsi que sur mon PC de bureau, je peux donc passer un peu de temps de travail sur les affaires concernant Mageia.

Peux-tu nous expliquer en quoi consiste ton travail dans l’équipe sécurité ?

Gérer les mises à jour de sécurité pour la distribution. J’utilise toutes sortes de sources d’information possibles pour rester informé au sujet des problèmes de sécurité qui affectent notre distribution, rédige des rapports de bugs les concernant, et essaye de m’assurer que les mises à jour soient empaquetées. Si je réalise une bonne part de l’empaquetage moi-même, j’essaie aussi d’inciter d’autres empaqueteurs à me venir en aide, et je travaille avec l’équipe Assurance Qualité pour les aider à tester et publier les mises à jour.

Mageia 3 est donc maintenant en fin de vie. Qu’est-ce que cela signifie exactement ? Quel conseil donneriez vous aux utilisateurs de Mageia 3 ?

La fin de vie signifie que Mageia ne publiera plus de mises à jour pour Mageia 3. Tout nouveau problème de sécurité ou bug qui seront découverts ne seront pas réparés. Les utilisateurs de Mageia 3 devraient passer à Mageia 4 dès que possible. La plupart des distributions Linux sont maintenues pendant une durée déterminée après leur publication. Les publications de Mageia sont maintenues pendant 18 mois.

Au-delà de ce temps, il devient difficile pour de nombreux paquetages d’obtenir des réparations pour les problèmes de sécurité. Comme une communauté fonctionne principalement avec un petit nombre de bénévoles, nos ressources pour fournir un support sont aussi plutôt limitées.

Cette dernière question est pour toi :) Que dirais-tu pour recruter de nouveaux contributeurs pour aider l’équipe Sécurité (hormis promettre café et bière) ?

Je suppose qu’il est préférable que le café et la bière n’aient pas été offerts au début, vu que je n’en bois aucun des deux (ni rien de gazéifié, caféiné ou alcoolisé :o) ). Quiconque utilise Mageia devrait comprendre que les mises à jour qui semblent apparaître périodiquement par magie ne viennent en fait pas par magie. C’est beaucoup de travail fourni par un petit groupe de personnes.

Quiconque se sentant concerné par la sécurité des logiciels que nous fournissons et qui a la possibilité de contribuer à cet effort peut contribuer à ce que Mageia continue à bénéficier d’un bon niveau de sécurité. Ce n’est pas le travail le plus excitant, mais il est très important et concerne tous les utilisateurs, il peut donc être gratifiant en le considérant sous cet aspect. Contribuer à cet effort est un bon moyen d’avoir un impact positif sur la contribution, et il donne l’opportunité de se familiariser avec une grande partie de notre panel de paquetages.

L’équipe sécurité agit aussi comme une sorte de passerelle entre les équipes d’empaquetage et d’assurance qualité, et il est agréable d’être en relation avec ces fameux groupes de personnes.

Vous pouvez me joindre sur IRC ou par e-mail.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Disons au revoir à Mageia 3

Ce fut un sacré parcours, mais toutes les bonnes choses ont une fin. Ou du moins, elles évoluent vers quelque chose de meilleur.

Depuis que Mageia 3 a été publiée en mai 2013, nos équipes de packaging et de sécurité ont fourni des centaines de mises à jour (plus précisément 1136 paquets sources dans le dépôt Core, ce qui représente près de 9000 paquets binaires), toutes testées et validées par notre équipe Assurance Qualité.

Comme nous l’avons annoncé plus tôt sur le blog, Mageia 3 a désormais atteint la fin de sa durée de vie. Cela signifie que nous ne fournirons plus aucune mise à jour de sécurité ou de correction de bugs pour Mageia 3.

Afin de préserver la sécurité de votre système ainsi que son bon fonctionnement, nous vous conseillons de mettre à niveau votre Mageia 3 vers Mageia 4 aussi vite que possibe.

Dans le cas où vous hésiteriez encore à effectuer la mise à niveau, Mageia 5 devrait arriver rapidement (la version finale est prévue pour fin janvier 2015). Mageia 5 sera alors notre meilleure publication, et sa mise à niveau n’est prévue qu’à partir de Mageia 4, donc mettre à niveau maintenant implique que vous serez prêts à la sortie de Mageia 5.

Allez consulter la page wiki et mettez votre système à niveau dès à présent.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Comme Philae, Mageia 3 arrive à court de batteries

success

Source : xkcd.com

Comme vous le savez tous, nous ne pouvons maintenir indéfiniment les anciennes versions de Mageia, et il est temps de dire au revoir à Mageia 3. A partir du mercredi 26 novembre, cette version ne recevra plus aucune mise à jour de sécurité ou de correction de bogues. Cela permettra à l’équipe Assurance Qualité de consacrer plus de temps pour peaufiner la future Mageia 5.

Voilà, il ne vous reste plus que quelques jours pour migrer vers Mageia 4 si vous voulez garder un système à jour. N’hésitez-pas à vous servir des listes de diffusion, du forum ou encore du canal IRC pour en parler et demander de l’aide.

Consultez www.mageia.org/support pour plus de détails.
Les différentes solutions pour mettre à jour Mageia 3 vers Mageia 4 sont expliquées sur cette page.

Publié dans Non classé | Un commentaire

Une longue route

Et bien, la route fut longue, plus longue que prévu, mais nous y sommes presque ! Mageia 5 Bêta 1 vient d’être validée !
Qu’est ce que cela signifie ? Qu’est ce qui a pris tout ce temps (un mois et demi de plus que prévu initialement) ?

RPM 4.12 face au système de construction de paquets de Mageia, une rétrospective

L’explication rapide : Certains trucs sont mal passés et d’autres se sont cassés.

L’explication complète : En septembre dernier, nous avons décidé de mettre à jour RPM, notre gestionnaire de paquetages, vers la version 4.12, la dernière de l’équipe éditrice. Cela fut fait peu de temps avant la mass rebuild prévue (reconstruction totale), une étape nécessaire avant la Bêta où tous les paquetages de la distribution sont recompilés pour s’assurer de leur compatibilité avec l’état actuel des outils de développement. Habituellement, la mass rebuild montre qu’une bonne partie des paquetages ne se compilent plus même s’ils l’ont été quelques mois plus tôt : la tâche des empaqueteurs est alors de leur apporter des corrections pour qu’ils puissent être compilés à nouveau dans le nouvel environnement, ou dans certains cas corriger les outils de développement pour réparer les régressions.

Mais cette fois, la nouvelle version de RPM a introduit des changements suffisamment importants pour casser beaucoup de paquetages de bas niveau pendant la mass rebuild, et beaucoup de paquetages sont entrés dans une réaction en chaîne d’échec à la compilation. Il a fallu plusieurs semaines pour tout adapter à RPM 4.12 et nous avions déjà largement dépassé l’échéance de Mageia 5 Bêta1 (prévue à l’origine pour fin septembre). Nous avons donc décidé de la reporter à mi-octobre.

Vous savez peut-être qu’une nouvelle version d’une distribution Linux est l’association d’un installeur et d’un ensemble de paquetages. Suites aux deux mass rebuilds, les paquetages étaient plutôt bons, mais c’est l’installateur qui s’est mis à poser souci à cause de glibc (la bibliothèque GNU C) et RPM. Ceci entraîna un nouveau report d’une semaine.

Ensuite, l’équipe QA a pu œuvrer sur un plusieurs jeux successives de nouvelles images, de sorte à y mettre en évidence le nombre habituel de bogues critiques (le système ne s’amorce pas, ou des choses du genre), ce qui a été réglé avec nos développeurs. Un grand merci à notre équipe QA pour son travail continu sur les images tout en continuant de traiter les mises à jour pour Mageia 3 et 4 ! Cette version bêta est loin d’être parfaite, comme vous le verrez dans les errata, mais vous devriez être en mesure d’en faire l’installation et de percevoir l’état de Cauldron à ce jour. Si vous détectez des bogues, contrôler sur le bugzilla s’ils sont déjà mentionnés, sinon, rapportez-les, afin que nous puissions en corriger le plus grand nombre pour la version Bêta 2.

Conséquence sur le plan de route

D’après le calendrier initial, la seconde version bêta aurait du sortir le 31 octobre… Donc, nous avons du choisir entre passer la bêta 2 ou retarder la sortie finale de Mageia 5 ainsi que les versions intermédiaires. En s’appuyant sur les informations issues du test de la bêta 1, nous avons décidé que nous ne pouvions pas nous permettre de sauter la bêta 2 étant donné que la bêta 1 souffre toujours de sérieux problèmes. En conséquence, toutes les dates prévues pour les versions intermédiaires et finales ont été repoussées et le nouveau calendrier est le suivant :

  • Bêta 2 : 16 décembre 2014
  • Version admissible (Release Candidate) : 5 janvier 2015
  • Sortie interne : 23 janvier 2015
  • Sortie finale : 31 janvier 2015

Bien… Et maintenant, où est ma bêta 1 ?

Vous avez tous attendu assez longtemps pour cette sortie, donc attrapez-la avec le premier lien, mais n’oubliez pas de consulter les liens suivants :

Testez, amusez-vous et rapportez tous les bogues rencontrés ! Il est maintenant l’heure de peaufiner cette Mageia 5 !

Publié dans Non classé | Un commentaire