Où en est donc Mageia 6 ?

Nos estimations pour la sortie de sta2? 🙂

Ce n’est un secret pour personne, nous sommes complètement hors délais. L’instantané de stabilisation 1 (Mageia 6 sta1) a été, en juin 2016, la dernière version publiée concernant Mageia 6, et l’instantané de stabilisation 2 (Mageia 6 sta2) ne l’a toujours pas été malgré nos répétitions de « bientôt » depuis des semaines, voire des mois ! Que se passe t-il donc ? Mageia est-elle morte ? Bien heureusement, non. Mais il est bon signe que vous vous inquiétiez car cela montre votre intérêt pour votre distribution Linux. Nous devons mieux communiquer sur l’état du développement afin que vous puissiez arrêter de vous inquiéter, alors c’est parti.

Nous n’avons cessé de dire pendant des mois : « les prochaines images ISO seront publiées dans les semaines qui viennent »… Et nous le voyons toujours ainsi… En fait, beaucoup d’images ISO ont été faites, chacune d’entre elles améliorant la précédente, et l’instantané de stabilisation 2 de Mageia 6 sera très différent de l’instantané précédent, car pendant tout ce temps se sont poursuivis le développement, la résolution des bugs, la mise à jour des paquets, l’intégration du graphisme, etc. La bonne nouvelle, c’est que Mageia 6 va être une très bonne version. Elle l’est en fait déjà, pour tous ceux qui utilisent déjà les paquets de Cauldron, la branche de développement. Alors, pourquoi ne pas la publier maintenant ? Eh bien, essayons de vous donner quelques éléments d’explication.

Été 2016, les premiers ennuis

Après la sortie de l’instantané de stabilisation 1, nous avons naturellement commencé à préparer le suivant, tout en sachant l’été habituellement consacré à la famille par de nombreux contributeurs, ce qui allait ralentir un peu la publication. Malheureusement, ce fut alors qu’un de nos empaqueteurs, responsable de la création des images Live ISO, mais aussi administrateur système sur notre infrastructure, et d’une grande aide pour la résolution de bogues difficiles liés au noyau, nous annonça qu’il devait cesser sa contribution pour des raisons de santé (il est revenu depuis mais a dû réduire son niveau de contributions). Nous ne nous étions pas préparés à cela et il nous a fallu du temps pour retomber sur nos pieds. Heureusement, d’autres se sont impliqués pour progressivement combler le vide, et l’équipe de création des images ISO est maintenant en bonne forme ; cette nouvelle équipe a permis la sortie de Mageia 5.1, plus de détails ci-après.

Indépendamment de cela, le nombre de bogues bloquant (« release blockers« ) avait augmenté. La plupart d’entre eux appartenait aux catégories suivantes :

  • Bogues de l’installateur
  • Bogues de Plasma 5 (successeur de KDE 4), et il y en avait beaucoup à l’époque car Plasma était encore immature.
  • Une famille de bogues complexes concernant l’échec du serveur X (responsable de l’affichage graphique) à se lancer au démarrage, affichant seulement aux utilisateurs le message “Good luck” (bonne chance). Beaucoup ont essayé de comprendre le problème, longtemps sans succès (jusqu’à ce que nous résolvions enfin le problème !).

De septembre à décembre 2016 : nouveau planning et Mageia 5.1

Prenant ces difficultés en compte, nous avons changé le planning, et décidé de publier Mageia 6 avant la fin de 2016, et certainement pas plus tard. (!)
Aussi, nous ressentions que les utilisteurs avaient déjà attendu la nouvelle publication depuis trop longtemps (que devrions nous dire maintenant !), nous avons donc décidé qu’il serait bien de rapidement compiler et publier une version Mageia 5.1 qui serait une Mageia 5 complétée de toutes les mises à jour parues depuis la publication initiale. Il serait possible de l’installer sur le matériel récent grâce aux nouveaux noyau et pilotes, et ainsi éviter la pénibilité de devoir installer des quantités de mises à jour juste après l’installation. Cela fut accepté à une condition : Ne pas retarder Mageia 6 encore plus.

Mais…

Ce fut le moment choisi pas nos serveurs pour connaître de graves problèmes matériels, et nous avons été incapables de compiler de nouvelles images ISO (retardant ainsi le processus « compilation des ISO, tests Assurance Qualité et rapports de bogues, résolution des bogues, compilation de nouveaux ISO ») pendant quelque temps, puis d’autres problèmes sont apparus nous empêchant de compiler simultanément les ISO Mageia 5.1 et Mageia 6, tel que prévu initialement. Rappelez-vous, Mageia 5.1 n’était pas supposée retarder Mageia 6. Eh bien, elle l’a fait à cause de cela. L’élaboration de Mageia 5.1 qui devait être, pensions nous, rapide et facile, nous a donné plus de difficultés qu’attendues en raison de problèmes avec le nouveau noyau stable (celui là même qui rend possible l’installation de Mageia 5.1 sur du matériel récent).

Finalement, nous avons publié Mageia 5.1. Pfiou… Nous avons perdu deux mois supplémentaires sur le planning des ISO de Mageia 6.

Nous devons ici clarifier quelque chose : pendant l’élaboration de Mageia 5.1, seuls l’équipe de compilation des ISO, quelques empaqueteurs, et l’équipe Assurance Qualité étaient impliqués. Le reste des empaqueteurs, testeurs et développeurs continuaient à travailler sur Mageia 6, laquelle reçut de nouvelles versions de Plasma – ce qui lui donna le temps de mûrir -, de GNOME et des autres environnements de bureau, du noyau, de Xorg (qui introduit une régression provoquant des gels lors de l’utilisation de Plasma ou de certains autres programmes tels que Chromium ou VLC, mais que nous avons heureusement pu aider à résoudre au sein du projet amont Xorg, ce qui bénéficia aussi aux autres distributions affectées par le même bogue… c’est cela l’esprit du Libre, nous bénéficions du travail des autres, ils bénéficient du nôtre), et de beaucoup d’autres choses, notamment quelques bogues en moins ! Le virulent bogue “Good luck” était parti, les bogues les plus ennuyeux de Plasma étaient partis aussi (sauf un, toujours présent aujourd’hui, mais on s’en occupe), ainsi que plusieurs bogues de l’installeur.

2017

Début 2017, la distribution était stable et l’équipe Assurance Qualité prête à rendre publiques les images de l’instantané de stabilisation 2, mettant ainsi fin à une looooooongue attente. Enfin, jusqu’à ce qu’ils ne découvrent un bogue dans l’outil de partitionnement de l’installeur qui pouvait casser la table de partition. Une table de partition cassée signifie hélas plus ou moins un ordinateur inutilisable, à moins que vous ne sachiez le réparer vous même correctement. La solution la plus simple pour le grand public est de reformater le disque (donc perdre ses données) et de repartir à zéro. La probabilité que nos utilisateurs rencontrent ce bogue était trop importante pour nous permettre de diffuser ces images à un plus large public, même en documentant le problème dans les Errata et en affichant des avertissements. Vous pourriez légitimement penser que résoudre un unique bogue devrait être assez rapide, mais puisque nous contribuons tous sur notre temps libre, cela prend un certain temps de 1) identifier les problèmes 2) développer des correctifs 3) faire vérifier ces correctifs par un autre développeur 4) créer des images ISO contenant ces correctifs 5) les tester dans diverses situations et sur divers matériels 6) trouver une régression liée aux correctifs 7) développer de nouveaux correctifs, etc.

Ce n’est pas une situation confortable et l’une de nos priorités pour Mageia 7 sera de travailler sur les chemins critiques afin de pouvoir résoudre plus rapidement les problèmes sans retarder l’ensemble du projet. Certains de nos contributeurs se sont déjà en quelque sorte sppécialisés pour être l’huile sur les rouages du reste de l’équipe, mais nous pouvons faire mieux (peut-être avec vous ?).

Remarque

L’historique décrit ci-dessus est incomplet, probablement subjectif (vous pouvez probablement voir qu’il a été écrit par quelqu’un qui aime et croit en la communauté Mageia), et ne peut synthétiser tout le travail effectué par tous les contributeurs des différentes équipes de Mageia. L’auteur de ce billet les remercie tous chaleureusement, et est convaincu que vous, lecteurs, partagez probablement cette gratitude en dépit de notre retard.

La situation actuelle

À l’heure actuelle, nous avons une série de patches en cours de validation qui devraient corriger un certain nombre de bogues de l’installateur. Ils ont été committés sur une branche de test et ont passé avec succès les tests préliminaires sur des images ISO. Ils vont maintenant être déployés sur le jeu complet d’images ISO « live » et « classiques » afin d’être testés par toute l’équipe Assurance Qualité. Si les tests sont positifs, ces images pourront finalement être rendues publiques en tant qu’instantané de stabilisation 2.
Ainsi, dès que nous nous serons fixés sur une solution pour le problème de partitionnement évoqué plus haut, vous devriez pouvoir reprendre vos tests de la future Mageia 6. Nous travaillerons alors aussi vite que possible pour corriger les derniers bogues bloquant (« release blockers ») et finalement publier la version finale de Mageia 6.

Vous pouvez aider

Si vous aimez Mageia comme nous l’aimons et désirez nous aider à la publier plus rapidement (tout en préservant nos exigences de haute qualité), nous vous accueillons volontiers dans l’une ou plusieurs de nos équipes de contributeurs : empaquetage, développement, assurance qualité, tests des images ISO, communication (!) ou toute autre chose parmi celles que nous réalisons. La page de contribution est un bon endroit pour débuter, et vous pouvez faire un saut sur nos canaux IRC pour échanger sur la meilleure façon de s’impliquer avec les autres contributeurs Mageia.

Traduction du billet So where is Mageia 6? publié sur le blog anglophone de Mageia par Samuel Verschelde.

Ce contenu a été publié dans Mageia. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à Où en est donc Mageia 6 ?

  1. Sylvain dit :

    Avez-vous une date en tête ?

    En tout cas bon courage et merci de nous tenir informés.

  2. Bressonlier dit :

    Cher Monsieur,
    Vos explications sont extrêmement intéressantes et convaincantes.
    Quant à vos scrupules -exprimés en forme d’excuses- ils ne me paraissent absolument pas nécessaires.
    Vous êtes une équipe qui, sur son temps libre et totalement bénévolement, cherche à mettre au point une nouvelle version d’un système d’exploitation déjà très complexe en lui-même… et, en plus, vous avez la volonté que ce nouveau système soit totalement opérationnel dès sa « mise sur le marché » en y intègrant de nombreuses nouveautés (cf Plasma, entre autre).
    En d’autres termes vous voulez dès le départ que ce soit une technologie éprouvée -« proven technology », pour nos amis anglo-saxons- alors que -comme vous l’expliquez fort bien- vous y avez intégrés des éléments qui ne le sont pas encore (éprouvés, tel Plasma).
    Enfin conscient des difficultés que vous rencontriez -chronophages au possible- vous avez pris la peine -pour ne pas trop nous faire languir, nous les utilisateurs- à sortir une version intermédiaire Mageia 5.1 qui déjà est extrêmement agréable à utiliser.
    Je m’autoriserai une seule comparaison de retard : le vôtre et celui pris par les différents EPR…

    Moralité : prenez votre temps, soyez sans scrupules et continuez en mettant en application le dicton « chi va piano, va sano e va lontano »

    Encore merci pour ce que vous faites, un grand bravo et bon courage !

    P.S. Une seule suggestion : faites-nous part, régulièrement de l’avancement de vos travaux

  3. nick dit :

    Effectivement le silence engendre l’inquiétude et une bonne communication rassure et permet mieux de comprendre la situation, Bravo et merci pour ce billet. Tous les jours je regarde les actualités de Mageia dans l’espoir de voir le titre : « Elle est arrivée ! »…. Encore bravo à toute la communauté Mageia pour leur travail et continuez à communiquer…

  4. Julien dit :

    Votre communauté a entièrement confiance en vous, et personnellement je vois ce « retard » comme un gage de qualité car je sais que c’est là tout ce qui vous motive : nous offrir le meilleur mageia dont on puisse rêver.
    Courage, vous y êtes presque !

  5. Dubois Yann dit :

    Bon courage,et au plaisir d’installer »la petite dernière »,sur le pc de ma mère et le miens.

  6. Gilber Durand dit :

    Utilisateur convaincu de Mageia depuis l’origine, ce n’est pas une montée de version un peu en retard qui va me faire quitter cette distribution parfaitement stable et fort agréable à utiliser.
    Je la recommande à beaucoup de mes amis et membres de ma famille chez qui souvent je l’installe… sans avoir à faire de service « après-vente », si ce n’est de recueillir les nombreux messages de satisfaction. Courage et merci pour tous vos efforts pour maintenir cette qualité-là.

  7. lbzh dit :

    Franchement, tant que Cauldron bout et propose des mises à jour, on sait que tout va bien.
    Je l’utilise comme rolling release et avec un peu de prudence (quand on voit une maj des paquets de plasma, attendre que tous soient à jour) et de patience (effectivement, le bug good luck a été une période assez agitée), on est tranquille avec une distrib avec des logiciels très récents.
    Je confirme que la mageia cuvée 2017 (on est au moins sûr de l’année quand même) sera une très bonne version.
    Merci pour tout ce travail et prenez votre temps.

  8. guerini dit :

    Merci pour ce billet, c’est agréable d’être tenu au courant. Bon courage pour Mageia 6, on l’attend avec impatience même si la 5 tourne toujours comme une horloge !

  9. Olivier dit :

    Merci d’avoir donné des nouvelles, ça commençait à faire peur !
    C’est finalement pas si mal de ne pas avoir à faire de grande mise à jour pendant un bon moment, ça donne un arrière-goût de LTS 😉

    Mageia 5 reste très utilisable, mais pour un développeur certaines libs commencent à se faire vieilles, et les nouvelles versions de logiciels trouvés par exemple sur github demandent parfois une version plus récentes.

    Espérons que les sources de retard du passé seront des sources de stabilité des versions du futur !

  10. Ping : Une nouvelle étape vers Mageia 6 est franchie, voici sta2 | Mageia Blog (Français)