Ajout des outils DNF dans Mageia, Deuxième partie.

Au cours de notre précédent billet (il y a presque un an !), nous vous avions présenté l’arrivée de DNF dans Mageia 6. Depuis lors, nous avons gardé le rythme et intégré les développements du projet dans Cauldron. En travaillant de concert avec les développeurs et en étant très impliqués dans le processus de développement (ce qui implique de vérifier et tester les modifications proposées), nous avons été capables de garantir une évolution dans le bon sens du gestionnaire de paquetages. Cela a été bénéfique aussi bien pour nous, Mageia, que pour Fedora et les autres projets utilisant DNF (tels que le projet Yocto qui a adopté DNF (en) à partir de leur version 2.3).

En conséquence du travail réalisé pour fournir la dernière technologie de gestion des paquetages, Mageia est heureuse d’être la première des principales distributions Linux à offrir DNF 2.x ! Nous livrons actuellement la version 2.5.1 de DNF, avec la version 2.1.1 des plugins du cœur et la version 2.0.1 des plugins additionnels. DNF est aussi pré-installé dans toutes les installations fraîches de Mageia 6, et pour ceux qui ont mis à niveau depuis Mageia 5, vous pouvez simplement l’obtenir en installant le paquetage dnf.

Écran de dnf réalisant une mise à jour

DNF exécutant “dnf upgrade” sur Mageia 6

Pour ceux qui préfèrent utiliser un gestionnaire de paquetage graphique, nous avons développé dnfdragora qui fournit une interface graphique intuitive, similaire à rpmdrake. Cependant, à la différence de rpmdrake, dnfdragora propose une interface native en Qt 5, GTK+ 3, et ncurses, pour être en accord avec les bibliothèques graphiques que vous utilisez pour votre bureau, de sorte que votre ressenti avec dnfdragora soit très agréable.

Écrans de dnfdragora:

Installez dnfdragora-qt ou dnfdragora-gtk pour avoir l’interface correspondante, ou simplement dnfdragora pour l’interface ncurses.

Pour les bidouilleurs efficaces, nous avons quelques morceaux de choix !

Nous avons terminé l’intégration de la prise en charge du service COPR de Fedora, ce qui signifie que maintenant n’importe qui peut compiler des paquetages pour Mageia 6 et Cauldron sur COPR, en parallèle de Fedora ou CentOS. Pour savoir comment l’utiliser, voir notre page wiki à son sujet (en).

Nous avons également le plaisir de vous annoncer que OpenSUSE Build Service (OBS) supporte à la fois Mageia 6 et Cauldron. Du fait des capacités d’interconnexion d’OBS, la plupart des applications privées d’OBS peuvent construire maintenant des paquetages pour Mageia 6 et Cauldron ! Pour l’utiliser, voir notre page de wiki [en].

De plus, Mageia est complètement compatible  avec Appstream, le standard inter-distributions pour la description des logiciels par leurs auteurs et leur utilisation dans les centres de gestion des logiciels. Avec Mageia 6, les gestionnaires de logiciels qui utilisent Appstream, tels que Gnome Software et Plasma Discover, seront entièrement alimentés avec les logiciels que nous fournissons et les données que fournit Appstream.

Installez simplement gnome-software ou discover à votre choix. Si vous utilisez Gnome et installez gnome-software, l’intégration dans Gnome Shell sera active à la prochaine connexion, ce qui permet  d’utiliser la recherche de Gnome Shell pour trouver les applications à installer à partir de GNOME Software.

Recherche d’applications installables avec GNOME Shell

Et  cerise sur le gâteau, si vous utilisez GNOME Software pour vos mises à jour, vous serez heureux de savoir que la fonction de mises à jour hors ligne fonctionne parfaitement ! Ça vous épate, si j’ose dire !

Mises à jour hors ligne provoquées par GNOME Software

Ceci est l’aboutissement de deux ans de travail dans Mageia et de divers projets qui deviennent une réalité. Les développeurs des logiciels en amont, nos amis du projet Fedora et du projet OpenSUSE, les packageurs de Mageia et les administrateurs système de Mageia ont tous contribué au succès du lancement de cette technologie dans Mageia 6. Nous espérons tous que les utilisateurs de Mageia apprécieront cette nouvelle mouture.

Rédaction de Neal Gompa – traduction de Inconnu, Papoteur et Lebarhon

Ce contenu a été publié dans Coopération, Mageia. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Ajout des outils DNF dans Mageia, Deuxième partie.

  1. bruno-legrand dit :

    Cela fait plaisir de lire cette coopération entre Mageia, OpenSUSE et Fedora ! 🙂

  2. Yoho dit :

    Ça semble génial, j’ai justement 2 ou 3 logiciels installés ou compilés en dehors des RPMs que j’aimerais bien mettre en paquetages, je vais voir la doc de tout cela.

  3. Philippe dit :

    Quelle plaisir de lire toutes ces avancées, même si je ne comprends pas tout, en tout cas je note que la coopération va bon train et ça c’est une bonne chose, pour tout le monde.
    Merci à tous les développeurs et intervenants.
    Bonnes vacances

  4. André dit :

    C’est génial, être capable de facilement compiler les applications de Fedora et OpenSuse. J’utilise quelques applications d’eux qui ne marche pas tout à fait bien.