Tout vient à point à qui sait attendre

Et nous avons tous attendu Mageia 5 RC assez longtemps : saisissons-la !

Pendant que vous attendez la fin du téléchargement, tout impatients et désireux d’essayer cette nouvelle édition, parlons un peu de cette version admissible (release candidate, RC) : que pouvons-nous attendre d’elle, et pourquoi cela a-t-il pris si longtemps ?

Support de l’UEFI – pour de vrai

Les développeurs de Mageia ont été d’ardents travailleurs pendant le développement de cette version pour ajouter la prise en charge de l’UEFI par l’installeur, alors que les contributeurs de l’équipe QA (Assurance Qualité) testaient en détail tout ce qu’ils pouvaient sur leur matériel. Nous sommes maintenant fiers d’annoncer que vous pouvez facilement installer Mageia sur des systèmes UEFI, en utilisant nos supports Live ou bien l’installeur classique (à l’exception du DualDVD qui ne prend pas en charge l’UEFI).

C’est maintenant le baptême du feu pour la principale fonctionnalité de Mageia 5 : si vous possédez un système UEFI, essayez cette version candidate dans autant de configurations que possible (dual boot avec Windows ou avec d’autres distributions Linux, etc.). Ensuite prenez soin de rapporter tout bug rencontré ; nous avons réussi à nous débarrasser de la plupart des bugs trouvés au cours des tests de cette longue pré-version, mais nos testeurs de l’équipe QA disposent de ressources en matériel relativement limitées.

Ménage de printemps dans l’installeur

Bien que ce soit la fonctionnalité la plus attendue, le support de l’UEFI n’est pas la seule amélioration apportée à notre installeur, DrakX. Les nombreux tests effectués par l’équipe QA durant les derniers mois ont mis en lumière des bogues de longue date, et de nombreuses heures ont été consacrées à les corriger : support de RAID, intégration de GRUB 2, problèmes graphiques liés aux évolutions de GTK+ 3, plus de fonctionnalités de journalisation et de débogage pour urpmi et l’installeur… et bien plus encore !

Par exemple, nous avons amélioré les fonctionnalités de partitionnement automatique pour mieux refléter les besoins de nos utilisateurs : les options prêtes à l’emploi pour « effacer et utiliser le disque dur entier » ou pour « utiliser l’espace disponible » vont pouvoir créer désormais une plus grande partition racine (jusqu’à 50 Go si vous disposez d’une tonne d’espace libre, contre 12 Go dans les distributions précédentes). L’option « utiliser de l’espace libre dans une partition Windows » sera aussi moins timorée lors de l’utilisation de l’espace libre des partitions NTFS, en nous laissant une partition racine confortable pour installer plusieurs environnements de bureau ou certains jeux libres sympas livrés avec Mageia 5.

Notre version la plus aboutie à ce jour

Avec plus de deux mois de développement et de test, cette version admissible est notre version la plus testée jusqu’à présent et nous espérons que cela rendra Mageia 5 encore plus stable et mature. La période de gel des paquetages a été plus longue que prévue, de sorte que vous ne trouverez pas les paquetages les plus récents tel que le noyau Linux 4.0. En revanche, nous pensons avoir atteint un bon compromis entre stabilité et nouveauté. Nos packagers ont continué à travailler à intégrer des versions de correction de bogues et des correctifs de sécurité, tout en essayant de faire en sorte de ne pas ajouter de régression potentielle. Dans l’ensemble, Mageia 5 devrait satisfaire à la fois les utilisateurs occasionnels et ceux dont l’expérience n’est plus à prouver.

Un sacré travail d’équipe entre les développeurs et l’équipe QA

La période de test de cette version admissible était comme un jeu de ping-pong sans fin, avec les développeurs d’un côté, travaillant dur pour corriger les bogues critiques, et les testeurs des images ISO de l’autre côté, toujours en train de tomber sur de nouveaux (et anciens) problèmes, et s’assurant que les correctifs de bogues soient effectifs. Un grand merci à tous ceux qui se sont impliqués dans cette période de test fatigante mais gratifiante ; nous avons vraisemblablement établi un nouveau record avec 9 séries d’images ISO testées successivement pour cette version admissible en l’espace de deux mois.

Mentions spéciales pour notre équipe QA, et tout particulièrement pour les nouveaux membres qui nous ont rejoint pendant le développement de Mageia 5, pour avoir réussi à continuer à tester les mises à jour pour Mageia 4 tout en travaillant sur les images ISO de la version admissible.

À vous de jouer

Avec tous les changements effectués entre la sortie de la 3ème bêta et cette version admissible, il y a énormément de choses à tester et il nous faut couvrir un maximum de matériel possible, en particulier vis à vis du support de l’UEFI et des modifications apportées à l’installeur. Alors téléchargez votre image ISO, préparez votre périphérique d’amorçage et démarrez avec Mageia 5 RC ! Veuillez aussi jeter un œil aux errata, car elles listent des problèmes déjà connus que nous n’avons pas encore pu corriger. Merci de signaler tous bogues que vous pourriez éventuellement rencontrer ne figurant pas encore dans les errata ou sur notre Bugzilla.

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

15 réponses à Tout vient à point à qui sait attendre