En attendant Mageia 5 : Focus sur le support de l’UEFI

Cet article est destiné aux utilisateurs ayant un certain bagage technique. En résumé pour les non-techniciens : Mageia 5 dispose du support de l’UEFI, ce qui signifie que l’installation est plus facile maintenant sur le matériel moderne. En conséquence, après l’installation initiale, qui peut varier légèrement (voir ci-dessous), l’UEFI ne devrait pas vous perturber.

Qu’est-ce l’UEFI ?

Précédemment appelé EFI, ce micrologiciel (firmware) s’appelle UEFI depuis quelques années. Il gère de manière complètement nouvelle et différente l’amorçage des PC en 64 bits et remplace les vieux micrologiciels BIOS. Il apporte des améliorations par rapport aux anciens BIOS, mais il est surtout connu dans le monde Linux pour compliquer l’installation des sytèmes Linux sur les ordinateurs achetés avec un système d’exploitation pré-installé :

  1. parce qu’il était nécessaire de réaliser des développements pour le gérer ;
  2. parce qu’il est associé à une fonctionnalité de sécurité appelée « Secure Boot » qui refuse d’amorcer tout programme d’amorçage qui n’est pas signé à l’aide d’une clé officielle ;
  3. parce qu’il n’est pas toujours évident d’amorcer à partir d’un DVD ou d’une clé USB (ceci dépend du micrologiciel, de la désactivation du « Secure Boot », de la désactivation du démarrage rapide de Windows…)

Les systèmes UEFI utilisent aussi un nouveau format de partitionnement (pour les PC) appelé « GPT », comprenant une partition dédiée aux systèmes EFI et nommée ESP (EFI System Partition) qui contient les chargeurs d’amorçage.

Les références en fin d’article fournissent des explications plus complètes.

Mageia et UEFI

Avec Mageia 4, il était possible d’installer le système sur un ordinateur équipé d’UEFI selon deux méthodes :

  • activer un mode compatible BIOS classique, appelé aussi Compatibility Support Module (Module Support Compatible) ou CSM,
  • ou suivre les instructions de notre wiki, nécessitant l’utilisation de la ligne de commande pendant la phase d’installation. Réalisable, mais pas engageant.

Les installateurs de Mageia sont maintenant pleinement compatibles avec l’UEFI, de telle sorte que l’installation est aisée aux côtés d’autres systèmes préexistants.

Que dire du « Secure Boot » ?

Avant tout, la fonction « Secure Boot » n’est pas équivalente à l’UEFI. UEFI est le micrologiciel, « Secure Boot » est l’une des fonctions parmi d’autres fournies par cette technique. Cependant, la plupart des ordinateurs pré-installés sont livrés avec la fonction « Secure Boot » activée, ce qui empêche les utilisateurs d’amorcer tout autre système ou media d’installation. Pour installer Mageia, il vous faut désactiver le « Secure Boot » dans les réglages de l’UEFI. Nous vous invitons pour cela à consulter la documentation de votre matériel. De nombreux sujets traitent également cette question sur internet. A l’heure actuelle, tous les fabricants ont l’obligation de fournir un moyen de désactiver cette fonction.

Installation de Mageia sur un système UEFI

A la fois les images Live et l’installateur classique peuvent être installés sur un système UEFI, mais pas l’image « Dual Arch ». En fonction de votre matériel ou de votre préférence, graver l’image ISO 64 bits sur un DVD ou la transférer sur une clé USB. Ceux qui utilisent déjà Mageia peuvent utiliser IsoDumper pour cela (IsoDumper s’installe depuis le Centre de Contrôle de Mageia). Pour les autres, suivre cette procédure. Consulter aussi notre page dédiée sur le wiki. Ensuite amorcer l’ordinateur avec le support préparé.

L’amorçage de l’installateur classique sur un système UEFI propose actuellement un choix qui est fonction du support d’amorçage : vous devez choisir celui qui est approprié selon que vous amorcez depuis un Disque ou une clé USB. Ceci ne concerne pas les images Live. Une fois lancé, il n’y a pas de différence pas rapport aux systèmes non-UEFI dans le mode Live. L’installation diffère légèrement en ce qu’une partition pour système EFI (ESP) doit être créée ou récupérée et montée sur /boot/EFI, et par le gestionnaire d’amorçage qui est obligatoirement Grub2 (grub2-efi). La préparation et la mise en œuvre des media d’installation de Mageia pour les systèmes UEFI est entièrement décrite sur notre wiki.

Ressources à propos de l’UEFI :

Si vous êtes curieux, Adam Williamson a écrit une bonne introduction à l’UEFI (en anglais) ; nous avons aussi des informations sur notre wiki.

Qu’en est-il des mises à niveau depuis Mageia 4 ?

La mise à niveau de Mageia 4 installé en mode non-UEFI vers Mageia 5 en mode UEFI n’est pas supportée, par contre, elle l’est depuis Mageia 4 déjà installé en mode UEFI vers Mageia 5 en mode UEFI (et bien sûr, depuis Mageia 4 non-UEFI vers Mageia 5 non-UEFI).

Mageia 5 est bientôt là, restez connectés !

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à En attendant Mageia 5 : Focus sur le support de l’UEFI

  1. courslinux dit :

    Bon résumé. Le Mageia fait beaucoup parler de lui. La performance du Mageia 5 est très attendue.

  2. sined.yanual dit :

    Bonjour et bon courage pour faire passer ça auprès des novices en informatique ! Encore un coup-bas !
    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?